Baisse du prix des logements : un signal incontestable, selon la FNAIM

« Le mouvement est confirmé sur l’essentiel du territoire : les prix des logements sont désormais orientés à la baisse, et l’histoire s’est accélérée ces derniers mois », affirme la FNAIM dans sa dernière note de conjoncture. Pour l’ensemble du territoire, le recul observé au premier trimestre 2013 par rapport au dernier trimestre 2012 est de 2,6 % en moyenne (- 3,6 % pour les appartements et – 1,8 % pour les maisons).

Paris, « le seul marché en hausse forte depuis quinze ans a lui aussi cessé de résister », commente Jean-François Buet, le président de la FNAIM : – 3,3 % au cours du premier trimestre. En région, la baisse des prix moyens des appartements anciens oscille entre – 0,5 % dans les Pays-de-la-Loire (- 1,6 % en Aquitaine) et – 9,4 % en Poitou-Charentes (- 8,9 % en Champagne-Ardenne, – 8,2 % en Bretagne). Seule la région Midi-Pyrénées semble encore tirer son épingle du jeu : + 1,7 % pour les appartements et + 1,8 % pour les maisons.

Les prix résistent encore un peu dans les régions Centre (+ 0,9 % pour les appartements et – 2,6 % pour les maisons), Alsace (+ 0,8 % pour les appartements et – 0,3 % pour les maisons) et Franche-Comté (+ 3,4 % pour les appartements et – 0,2 % pour les maisons).

© 2013 Éditions Francis Lefebvre