Les plus-values immobilières pourraient finalement échapper au barème de l’impôt sur le revenu

Le quotidien « Les Échos » croit savoir que les plus-values immobilières ne seraient finalement pas soumises au barème de l’impôt sur le revenu. Celles-ci ne seraient effectivement pas concernées par le projet du gouvernement de suppression des prélèvements forfaitaires qui toucheraient donc principalement les revenus de valeurs mobilières (dividendes, revenus d’obligations, etc.) et les plus-values sur valeurs mobilières. Les plus-values immobilières resteraient taxées au taux proportionnel de 19 % (+ prélèvements sociaux). Le gouvernement réfléchirait néanmoins à une nouvelle règle de prise en compte de la durée de détention pour le calcul de l’imposition, « pour permettre un choc d’offre visant à lutter contre la rétention foncière ».

© 2012 Editions Francis Lefebvre