L’imposition des plus-values immobilières alourdie dès 2013

Les députés ont adopté l’amendement du gouvernement au projet de loi de finances rectificative pour 2012 qui prévoit d’instaurer une taxe sur les plus-values immobilières qui dépassent 50 000 €. Le barème adopté est le suivant : 2 % sur le montant compris entre 50 000 et 100 000 €, 3 % sur la fraction comprise entre 100 000 et 150 000 €, 4 % sur la fraction comprise entre 150 000 et 200 000 €, 5 % sur la fraction comprise entre 200 000 et 250 000 € et 6 % au-delà. Cette nouvelle taxe sera assise sur le montant de la plus-value imposable, soit après application des abattements pour durée de détention, et s’ajoute au taux d’imposition normal de 19 % et aux prélèvements sociaux. Le dispositif doit entrer en vigueur dès le 1er janvier 2013. Les cessions ayant fait l’objet d’une promesse de vente signée et enregistrée avant le 7 décembre 2012 seraient toutefois épargnées. Par ailleurs, l’amendement du gouvernement qui prévoyait d’instaurer une taxe sur les résidences secondaires a été retiré.

© 2012 Editions Francis Lefebvre