Prêt Immobilier : quand les jeunes décident d’acheter !

Même si le parcours du jeune acheteur est semé d’embuches, il est tout à fait possible de devenir propriétaire avant ses 30 ans ! Compréhension du TEG, assurance prêt pour les jeunes emprunteurs, allongement des cotisations… Voici quelques informations et conseils qui vous aideront à franchir une à une les étapes de votre achat immobilier.

Ce que vous pouvez négocier

Pensez à comparer les TEG proposés par les différents organismes prêteurs. En effet, le taux effectif global englobe le taux d’intérêt, les frais de dossier, l’assurance de l’emprunteur et les pénalités de remboursement anticipé. Basez-vous sur ce chiffre pour négocier les conditions de votre prêt. Pensez également à vous renseigner auprès d’assureurs indépendants pour faire des économies sur l’assurance de votre prêt à niveau de garanties équivalent : rien ne vous oblige à prendre l’assurance proposée par votre banque !

Le CDI, un sésame qui ne dit pas son nom

Les banques accordent plus difficilement un crédit aux personnes en CDD qu’aux personnes en CDI (Source : observatoire Crédit Logement décembre 2013).
Alors qu’en moyenne, un prêt immobilier s’étale sur une durée de 17,2 ans, les CDD excèdent rarement une durée d’un an. Une personne bien rémunérée en CDD aura donc moins de chances de succès qu’une personne au SMIC en CDI. Avant de vous lancer dans un achat immobilier, attendez d’être en CDI ou, si vous êtes en couple, que l’un des deux acheteurs le soit ; vous obtiendrez ainsi de meilleures conditions de prêt et pourrez plus facilement négocier vos modalités de remboursement.

Une durée de cotisation rallongée

Enfin, sachez que depuis 2005, les ménages de moins de 30 ans acquérant leur résidence principale, s’endettent pour de plus longues périodes. La durée moyenne d’endettement qui était de 20 ans en 2005 est aujourd’hui de 25 ans (chiffre Insee pour l’année 2011). Cette augmentation s’explique, en partie par la hausse des prix de l’immobilier et donc par les montants des crédits qui ont globalement doublés entre 2005 et 2011, passant, en moyenne, de 58 400€ à 92 300€ (Source : Insee). Soyez prêts à allonger votre durée de cotisation !

 

Liens transverses :