Le prêt professionnel

Choisir l’assurance emprunteur d’un prêt professionnel n’est pas une démarche à prendre à la légère car son tarif aura une grande incidence sur la performance du prêt professionnel que vous aurez obtenu pour financer vos besoins : qu’ils s’agissent de l’acquisition d’une entreprise ou d’un fond de commerce, de biens corporels comme du matériel, un véhicule, un ordinateur… et même des besoins incorporels comme le financement du fonds de roulement, le financement d’une licence ou d’un brevet… etc.
Tout comme pour les particuliers, il est possible de contracter un prêt professionnel auprès d’un organisme bancaire et de contacter un autre organisme pour choisir son assurance emprunteur.
Dans le cadre d’un investissement professionnel, l’assurance crédit se conçoit davantage comme un mode de prévoyance pour votre entreprise ou votre famille que comme une simple couverture bancaire. Les garanties à mettre en œuvre pour un prêt professionnel dépendent du fait que vous soyez ou non exploitant de l’entreprise achetée ou emprunteur.

En règle générale, les prêts professionnels s’étalent sur des durées comprises entre 2 et 7 ans (en fonction du financement requis) et sont remboursés de deux manières : mensuellement ou trimestriellement.
Vous subissez un léger passage à vide et votre trésorerie ne vous permet pas de payer une échéance ? Pas d’inquiétude. Les banques proposent des différés d’échéances qui vous permettent de décaler un remboursement en fin de prêt. Elles proposent également des modularités d’échéances qui consistent à faire évoluer le montant d’une échéance à la baisse, comme à la hausse.

Haut de page